Loi de transition énergétique : que change-t-elle pour le covoiturage ?

Le 18 août dernier, la loi de transition énergétique pour la croissance verte est entrée en vigueur. Notre équipe vous explique aujourd’hui quels changements celle-ci instaure vis-à-vis de la pratique du covoiturage.

Une nouvelle définition de la pratique
La loi redéfinit le covoiturage de façon à clarifier la notion de partage des frais et le rôle du conducteur et de ses passagers.

Une plus grande incitation à la mobilité durable
Les entreprises d’au moins 250 salariés et les collectivités doivent faciliter les trajets domicile-travail et s’ils en possèdent un, inscrire les transports en commun et le covoiturage dans leur plan de mobilité.

Une meilleure valorisation du covoiturage
La loi incite les autoroutes à la promotion du covoiturage par la mise en place d’aires de covoiturage ou encore d’abonnements d’autoroutes spécifiques pour les covoitureurs.

Ces dispositions devraient permettre, d’ici 2030, d’augmenter le taux de remplissage des véhicules personnels de 1,8 à 2 personnes. Pour prendre part vous aussi aux enjeux de mobilité alternative, testez le covoiturage en publiant une annonce sur Covoiturage Grand Lyon.

image-article-loi-transition

Source : https://www.legifrance.gouv.fr
Cet article, publié dans Covoiturage Grand Lyon, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.