Assurance et covoiturage, comment suis-je couvert ?

Aujourd’hui, la pratique du covoiturage s’est démocratisée. Son usage est plus fréquent et ne se limite plus seulement aux trajets de longues distances. Nombreuses sont les personnes qui utilisent ce mode de transport pour des déplacements courts, à travers leurs trajets quotidiens ou entre leur domicile et leur lieu de travail. Toutefois, quelles sont les précautions à prendre en compte en matière d’assurance lorsque l’on utilise son propre véhicule pour covoiturer ? Quelles sont les indemnisations en cas d’accident ? Les passagers sont-ils couverts ? Nous allons tenter de vous répondre. En route !

COVOITURAGE , UNE MODALITÉ PRATIQUE ET ÉCONOMIQUE

Partager un véhicule à plusieurs pour se déplacer dans une même direction permet à des voisins, des étudiants ou des collègues de se rendre sur leur lieu de vacances, d’études ou de travail à frais réduits. Cette pratique peut être organisée directement entre automobilistes et passagers ou par l’intermédiaire d’une institution ou d’une entreprise utilisant un dispositif tel que Covoiturage Grand Lyon.

Il existe principalement deux manières de pratiquer le covoiturage :

  • en utilisant à tour de rôle le véhicule des covoiturés;
  • en utilisant un seul véhicule avec une participation des passagers pour les frais de déplacement (péages, carburants etc.).

CONDUCTEURS, VOS PASSAGERS SONT-ILS COUVERTS ?

Dans tous les cas, les passagers sont couverts par la garantie de responsabilité civile du conducteur, obligatoire par tout propriétaire de véhicule. En cas de sinistre, elle permet donc d’indemniser les personnes transportées.

Cependant, il est fortement recommandé à l’automobiliste de prévenir son assureur de sa pratique du covoiturage. Ce dernier pourra ainsi l’informer sur les risques et attirer l’attention de l’assuré sur certains points :

  • que l’assurance ne comporte pas de clause d’exclusion (utilisation d’une voiture de fonction par exemple),
  • que l’usage du covoiturage déclaré se fait bien sur un trajet domicile-travail.

assurance protection covoiturage passager

QUELLES COUVERTURES POUR LES PASSAGERS QUI PRENNENT LE VOLANT ?

Fatigue, imprévus ou pour de simples raisons pratiques, il peut arriver de laisser le volant à un passager. Il faut tout de même rester vigilant, car bien que le contrat inclut le prêt de volant, l’automobiliste doit savoir que :

  • si le passager à qui le volant est prêté provoque un accident, c’est le souscripteur de l’assurance qui sera pénalisé d’un malus ;
  • s’il s’agit d’un jeune conducteur, le contrat d’assurance peut potentiellement prévoir l’application d’une franchise plus élevée, qui resterait à la charge du souscripteur, en cas d’accident;
  • le contrat de l’assuré ne se réduit pas aux membres de la famille et ne comporte pas de « clause de conduite exclusive ».

Enfin, si la voiture est endommagée en cas d’accident, le véhicule sera indemnisé que si son propriétaire à souscrit à une assurance « tous risques ». Si le conducteur n’est pas responsable de l’accident, les dommages seront couverts par la partie adverse.

Vous êtes rassurés et bien assurés ? Inscrivez-vous et partagez votre trajet sur Covoiturage Grand Lyon !

 

Crédits : Covoiturage Grand Lyon

Sources : https://www.ffa-assurance.fr/content/covoiturage-et-assurance?parent=74&lastChecked=175

Cet article a été publié dans Covoiturage Grand Lyon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.