Covoiturage M6-M7 : le trajet sans les bouchons

Dès le 21 décembre, sur l’ancienne A6-A7 qui traverse la Métropole, la voie de gauche sera réservée au covoiturage les jours de semaine. 16 kilomètres de voie au total. 

Comment ça roule ? Toutes les réponses sont ici.

À qui sont-elles réservées ?
Comme leur nom l’indique, les voies de covoiturage seront réservées aux voitures qui transportent au moins deux personnes (si vous êtes seul·e à bord avec votre chien, ça ne marche pas !). Elles seront également ouvertes aux taxis, aux transports en commun et aux véhicules avec une vignette Crit’Air 0.

Où sont-elles situées ?
Les voies de covoiturage seront situées à gauche de la chaussée, dans les deux sens de circulation. Sur la M6, au nord, elle se situe entre l’échangeur de la garde (Dardilly, sortie n°33) et celui du Valvert (Tassin-la-Demi-Lune, sortie n°36). Sur la M7, au sud, elle est présente entre l’A450 et le Musée des Confluences.

Quand les emprunter ?
Oui, la voie sera réservée au covoiturage les jours de la semaine : du dimanche soir, minuit au vendredi soir, minuit. Le week-end, elle peut être empruntée par tous les autres véhicules.
Une exception : en cas d’accident sur les deux autres voies, le signal lumineux se désactive, tout le monde peut l’emprunter la voie de gauche.

Et comment je le sais ?
Quand le losange blanc est allumé au-dessus de la voie de gauche, cela veut dire qu’elle est réservée aux véhicules autorisés. Sinon, la voie est ouverte à tous. 

Si je suis seul·e à bord, personne ne le saura… ?
Des capteurs sont installés le long des voies réservées pour compter le nombre d’occupants des véhicules qui l’empruntent. À titre pédagogique, à certains endroits, des panneaux reliés aux capteurs diffuseront aux véhicules non autorisés le message suivant « Rappel voie réservée ».

En complément de cet affichage pédagogique, la police fera des contrôles réguliers et l’amende sera de 135 euros.

Et concrètement pour covoiturer, comment je fais ?

En mode organisé :
– sur l’appli EnCovoit grand lyon : Conducteur ou passager, vous vous géolocalisez, et trouvez en quelque clics un covoitureur également connecté pour un trajet immédiat avec prise en charge du passager à l’endroit où il est localisé. 
– sur encovoit-grandlyon.com (ou sur votre site de covoiturage habituel) : vous vous inscrivez en ligne et vous convenez d’un rendez-vous avec votre covoitureur. 

En mode spontané :
C’est le principe de l’auto-stop : vous vous placez sur un arrêt Covoit’ Minute et à tout moment, une voiture peut s’arrêter pour vous embarquer. Le conducteur, jusqu’alors seul à bord, peut désormais emprunter la voie de covoiturage.

Où sont les arrêts Covoit’ Minute ?
Il y en a 10, tout près des arrêts de bus et des entrées / sorties M6 et M7. Il y aura aussi, en 2021, un arrêt central près de la place Carnot, quai du Docteur Gailleton entre la rue de Condé et la rue des remparts d’Ainay. 
Objectif ? Désengorger le secteur de la Brasserie Georges, souvent donné comme lieu de rendez-vous pour le covoiturage mais peu adapté aux pratiques car générateur de nuisances sonores.

Un bus Express mis en service au sud !
Dès le 4 janvier, la ligne 15E circulera entre la halte d’Yvours à Irigny et Bellecour à Lyon, en 20 minutes. Elle empruntera la M7 et la fameuse voie de gauche. 
Dans l’autre sens, c’est la ligne 10 E qui relie la Porte de Lyon à la Gare de Vaise en 15 minutes en passant par une voie dédiée aux transports en commun sur l’ancienne bande d’arrêt d’urgence.

Cet article a été publié dans Covoiturage Grand Lyon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.