CA BOUGE DANS LA MÉTROPOLE !


A chaque de début de mandat, les nouveaux élu·es décident des grands investissements sur les six prochaines années. Le lundi 25 janvier, le conseil de la Métropole de Lyon a ainsi voté un plan de 3,6 milliards d’euros pour la période 2021-2026.

579,9 millions d’€ seront alloués aux déplacements et mobilités actives, intermodalités et voirie.

L’objectif ? Des déplacements moins polluants pour une meilleure qualité de l’air. Pour cela, il faut faciliter les déplacements à pied et à vélo et le développement des transports en commun avec le Sytral.

200 millions d’€ pour le vélo et la marche à pied.

  • Un Réseau Express Vélo ou REV : 200 à 250 km de voies cyclables larges, rapides, sécurisées mailleront tout le territoire d’ici 2026 pour faciliter les déplacements des cyclistes entre les villes de la périphérie et le cœur de l’agglomération mais également entre la plupart des villes de la première couronne.
  • Plus de voies cyclables sur tout le territoire : 1700 à 2000 km de voies en 2026 ;
  • Création de 15 000 places de stationnement vélo, notamment à proximité des pôles d’échanges multimodaux et multiplication par 4 du nombre d’arceaux : 120 000 places d’ici 2026 ;
  • Un plan piéton avec élargissement des trottoirs et multiplication des zones piétonnes, zones 20 et zones 30.

95 millions d’€ pour les transports en commun

  • Requalification des espaces publics autour de la création de nouvelles lignes : T6 Nord (Hôpitaux Est- La Doua), T8 (Bellecour- La Doua), T9 (La Doua-Vaulx-en-Velin la Soie), T10 (Gerland-Saint Fons-gare de Vénissieux).
  • Deux autres lignes fortes feront l’objet d’un cofinancement : le BHNS Ebus à haut niveau de service-Part-Dieu – Genas) et le BHNS Ouest (Part-Dieu-Écully, dont les travaux seront engagés d’ici la fin du mandat).
  • Aménagement de dix corridors prioritaires pour les bus.

46 millions d’€ pour les intermodalités, réseau ferroviaire et logistique urbaine

  • La zone à faibles émissions (ZFE) va être étendue et renforcée pour améliorer la qualité de l’air dans le centre de la Métropole.
  • En 2022, un tarif métropolitain unique TER-TCL sera mis en place pour faciliter les trajets entre les 35 gares du territoire métropolitain.
  • Plusieurs parcs-relais vélos et voitures seront créés ou développés à proximité des stations et arrêts TCL et/ou des gares TER.

239 millions d’€ pour les ouvrages d’art et la gestion du domaine public pour entretenir les ponts, les tunnels et les grands axes.

Cet article a été publié dans Covoiturage Grand Lyon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.